À la découverte de Corfou : l’île émeraude

Escale à Antipaxos en yatch sur la mer Ionienne de Corfou en Grèce.

La Grèce, mon amour de toujours.

Petite, ma maman me lisait les histoires de la mythologie grecque. J’aimais m’endormir en m’imaginant au coeur d’une bataille épique. J’adorais les histoires d’amour au tournure tragique. J’étais à la fois effrayée et fascinée par les gorgones. A chaque récit se dessinait un nouveau voyage.
C’est un pays qui alterne paysages somptueux et une culture olympienne.
Le panorama émeraude, l’eau cristalline ainsi que l’histoire de l’île m’ont convaincu que Corfou était le lieu idéal pour deux semaines d’aventure !
Je vous invite à découvrir mon citytrip au sujet de celle qu’on surnomme la perle Ionienne.

Corfou où loger ?

En ce qui concerne l’hébergement de nombreux sites proposent des offres tout compris billet d’avion + hôtel avec petit déjeuner, demi pension ou all inclusive à des prix imbattables. Le champion : Lastminute ! Marmara et Fram proposent également des offres très intéressantes.

Quand partir ? 

Juillet et Août sont les périodes les plus chaudes néanmoins les plages sont vites prises d’assaut par les touristes et les prix des hôtels gonflent !
En fin de compte privilégier Juin et Septembre car le soleil est au rendez vous, environ 25°. Attention toutefois, la saison des pluies commence mi septembre. Durant notre séjour il a plut deux fois, l’occasion de délaisser les plages et les cocktails au profit de l’incroyable culture Grecque, son architecture et ses musées.

Visites, activités et lieux d’intérêts :

Les fonds marins :

L’île de Corfou offre un magnifique littoral et une superbe faune aquatique. Pour cette raison, munissez vous d’un masque et d’un tuba et allez explorer le monde sous marins qui s’offre à vous ! Vous croiserez aisément poissons multicolores, étoiles de mers ainsi que des vers de feu, avec un peu plus de patience peut être même un poulpe.
Les plages pour le snorkelling : Palaiokastritsa, Nissaki beach, Yaliskari beach.
Quelques autres belles plages néanmoins sans grand point d’intérêt pour la plongée : Sidari, Ypsos, Glyfada.

La vieille ville de Corfou :

Son charme est incomparable. Au détour d’une allée, on se plait à se croire en Italie tant l’influence vénitienne est présente.C’est the place to be si vous voulez faire du shopping, ramener quelques éponges de mer ou une sculpture en bronze de votre séjour. L’artisanat Grecque est très riche et il vous est possible de dénicher quelques perles façonnées par des artisans. Prenez le temps de déambuler dans les ruelles notamment pour siroter un café glacé, ressentir l’atmosphère grecque, de la place de l’hôtel de ville et de sa cathédrale gothique au vieux port.
Il peut être difficile de se garer tant les places libres sont rares. Par conséquent à l’entrée de la ville des parkings surveillés proposent la journée à 3 euros, si vous comptez rester quelques heures privilégier ceux ci.

Si je ne devais vous recommander qu’une adresse à Corfou ça serait celle ci : Rosy’s Bakery. Des baklavas à perte de vue, des recettes originales que vous ne trouverez dans aucune autre boulangerie et Rosy, la gérante de l’établissement d’une incroyable gentillesse. Si vous êtes fin amateur de pâtisseries grecques, filez déguster ces douceurs aux miels et aux noix, vos papilles ne seront pas déçues !

Une escale en Albanie :

C’est une véritable découverte et un réel coup de coeur que la découverte de cet ancien pays communiste. Le pays recèle de trésors cachés et de paysages à couper le souffle.
Nous avons choisi de partir en groupe restreint avec un guide Albanais parlant Français que nous avons rejoins sur place. Le guide me semblait indispensable pour se séjour. La durée de l’expédition étant courte (une journée) il peut être difficile de se rendre aux différents lieux par ses propres moyens ou de découvrir l’histoire douloureuse du pays et de comprendre sa culture.

D’abord, nous nous rendons au port de Corfou pour embarquer, cap sur Saranda. Après une courte traversée nous débarquons sur le sol Albanais et sur le quai notre guide nous attend.

Que voir à Saranda :

Butrint :

Nous prenons un bus direction Butrint, une ancienne citée grecque fondée par les Troyens lorsqu’ils furent chassés de leur ville. À travers la vitre du bus je découvre une nature sauvage, indomptée. Des chantiers inachevés, des habitations abandonnées qui témoignent de l’oppression subie il y a encore quelques années. L’atmosphère est lourde.
Une fois sur place, nous pénétrons sur le site archéologique. La cité inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco bénéficie d’une excellente conservation, Les hauts murs de la cité sont intacts. L’espace d’un instant je ferme les yeux et je me retrouve plongée il y a 50 000 ans parmi les troyens fortifiant leurs habitations. La ballade dure 2h30 nous découvrons théâtre, agora, temple …

Après une courte halte dans un restaurant Albanais où nous goûtons une des spécialité locale : le mouton accompagné de pommes de terres sautées.

Blue Eyes Lagoon :

Puis nous partons pour Blue Eyes Lagoon. Un lieu réservé jadis à l’élite communiste. Une source d’eau qui jaillit de plusieurs mètres de profondeur et qui offre un camaïeu de couleur incomparable.

La route est une expérience en soit, le bus n’étant qu’à quelques centimètres du vide sur des chemins de terre. Après 1h de secousses et quelques frayeurs nous apercevons une forêt et quelques pas plus tard, la nébuleuse. L’eau se confond en nuances émeraudes et turquoises formant un œil, sa pupille et son iris. Le guide nous parle de la légende qui entoure ce lieu mystérieux. Nous l’écoutons fasciné par ce spectacle.
Il est temps de quitter ce havre de paix. Nous aurons le temps de nous balader dans les rues de Saranda. Certains magasins donnent l’impression d’avoir été figé dans le temps. Les habitants ne comprennent pas l’anglais. Les rues sont quasi désertes. Nous ne sommes qu’à quelques kilomètres de la Grèce mais je me sens loin, très loin, au bout du monde.

Notre guide nous remercie, son pays est le plus pauvre de l’Europe et il est fier de faire découvrir l’Albanie et sa culture. Nous sommes les témoins de son histoire et il nous encourage à promouvoir le pays. Parler en autour de vous, raconter, montrer la richesse de l’Albanie nous dit il ému. Sur le quai, nous repartons tellement plus riche que le matin même.

Quelques questions : 

Comment partir ? Sur le port de Corfou, de nombreuses agences proposent des billets aller retour en hydroglisseurs. La durée du trajet est d’une quarantaine de minutes.

Quel est le budget ? Compter environ 25€ par personne pour une traversée Corfou – SarandaPour notre excursion nous avons payé 60€ par personne pour la traversée, le guide, la visite de Butrint et du Blue Eye Lagoon, ainsi que le repas du midi dans un restaurant Albanais.

Que ramener ? Des tapis tissés à la main, des pochettes, des chaussons et des sacs en laine, des bols en céramique, du Raki. Les magasins acceptent l’euro mais certains vous rendront la monnaie en Lek !

À savoir : Si vous visitez Butrint, la cité regorge d’eau stagnante des anciennes termes, dans ces conditions l’anti moustique est indispensable. Mes jambes en particulier s’en souviennent encore !

Paxos et Antipaxos :

Les affiches abordent tous ce Slogan : Si vous n’allez pas à Antipaxos, votre séjour en Grèce ne peut être complet et effectivement ils ont raison. Après avoir étudier les nombreuses possibilités de nous rendre sur ces îles, nous choisissons de partir en yacht. Loin des bateaux touristiques à 300 personnes, ce mode de transport offre plusieurs avantages : la proximité avec l’équipe maritime, la possibilité de s’arrêter et de se baigner, le confort et la rapidité ! Rejoindre Antipaxos en ferry vous prendra 3h alors qu’en yacht une trentaine de minutes vous suffiront.
Arrivé sur la plage de Kavos au sud de l’île nous apercevons notre yacht en pleine mer. Un membre de l’équipage nous invite à traverser un ponton aux planches bancales pour rejoindre un zodiac qui nous conduira à notre embarcation. La mer est agitée et je manque de tomber à l’eau à plusieurs reprises. L’aventure commence !

Notre programme :

-Traversée de la baie aux dauphins, national géographique est venu étudier ce phénomène magique. Malheureusement nous n’en n’avons aperçu aucun.

-Puis, exploration et baignade dans les eaux sombres des Blues caves.

-Arrêt sur l’île de Antipaxos, son eau turquoise et son sable blanc.
Nous ne sommes plus en Grèce mais aux caraïbes. Voutoumi beach est dans le classement des 10 plus belles plages du monde et sa réputation n’est pas surfaite !

-Ensuite un court arrêt dans le charmant village typique de l’ile de Paxos.
Je vous conseille le restaurant Mambo efficace et sans prétention. Méfiez vous des restaurants situé en face du port, ils ont l’habitude des hordes de touristes qui débarquent à midi et gonflent leurs prix !

-Également une escale au blue lagoon, un lagon magnifique bordé d’impressionnantes falaises. Je plonge du yacht et des centaines de poissons multicolores m’entoure. Un moment magique.

Enfin nous terminons la journée par une halte en Grèce continental dans le village de Sivota. Rien de transcendant. Vous pouvez vous baladez sur le port, déguster une glace et y faire quelques boutiques.

Ou réserver son yacht ?
Nous sommes partis avec le bateau de Justin Boat via le Black Pearl Speed boat au Sud de l’ile à Kavos.
Dans l’ensemble il y a de nombreux départs avec d’autres compagnies partent de Corfou ou de Messonghi. N’hésitez pas à lire les avis sur Tripadvisor des anciens clients pour vous faire une idée de la qualité des prestations proposées.

Louer un bateau et se la jouer Jack Sparrow.

À Corfou de nombreuses plages sont uniquement accessibles par la mer. En Grèce pas besoin de permis pour naviguer, profitez en ! Nous avons loué un bateau 70€ la journée de 10h à 17h hors essence (si vous utilisez le plein complet cela vous coutera 60€ supplémentaire). Plusieurs types de bateau sont proposés, les prix varient complètement d’une plage à l’autre. Comparez les prix avant de vous décider. Certaines compagnies proposaient les mêmes bateaux pour 2 fois plus cher !
Corfou dispose d’une mer relativement calme et c’est un lieu facile pour débuter votre initiation. Amarrez votre bateau à quelques mètres du rivage et prélassez vous sur une plage tel Robinson Crusoé. En septembre nous étions seul sur ses plages, et nous croisions quelques bateaux en mer de temps à autre. Privilégier la cote Ouest où les plages sont uniques.

Notre itinéraire :
Départ de Liapades beach – Limni Beach Glyko (une plage et deux rives, la situation de cette plage rend le lieu atypique) – Kollias Beach – Iliodoros Beach – Chomi Beach – Stelari Beach – Mikro Stelari – Kollias Beach.

Les autres lieux d’intérêts :

Mousse Island, L’île représente le bateau d’Ulysse que Poséidon figea en rocher de colère. La parcelle de terre est minuscule et il n’y a qu’une boutique souvenir niché en hauteur. En tant que passionnée par la mythologie Grecque, j’ai traversé cette île avec mes yeux d’enfants !
Le monastère de Vlacherny, se situe sur le petit port avant d’embarquer.
De ce point de vue, vous pouvez observer les avions passant juste au dessus de vos têtes, téméraires s’abstenir !

Le Palais de Sissi l’impératrice également surnommé l’Achillion. Passionné des récits d’Homère, l’impératrice fut construire ce Palais à la gloire d’Achille. Les pièces recèlent de détails, d’armoiries étincelantes, de splendides peintures murales. Les jardins sont d’une rares beautés et sont dominés une immense statue d’Achille de plusieurs mètres de haut.
L’audioguide est indispensable pour connaître toutes les subtilités de ce haut lieu de l’histoire de Corfou. Privilégiez les horaires matinaux pour votre visite car même en basse saison touristique le palais est noir de monde.

Enfin le Canal de l’amour qui est à mes yeux le plus bel endroit de l’ile.
Selon la légende, si un couple le traverse à la nage, leur amour durera toute une vie.
Vous pouvez combiner votre excursion au canal de l’amour avec la découverte des falaises du Cap Drastis et d’une baignade sur la longue plage de sable d’Arillas Beach.
Seul bémol, au canal de l’amour la plage est inondée de transats payants, et il n’y a pas la moindre petite parcelle pour y déposer votre serviette. D’ailleurs n’hésitez pas à négocier le prix si vous ne restez que 2 ou 3h pour ne pas payer le prix fort de la journée qui reste toutefois raisonnable environ 6€ par personne.

Laisser un commentaire